Figures noires

Les Figures Noires

"...Dominique Torrente se positionne clairement du côté d'une contemporanéité qui n'est pas sans histoire(s), mais ne cède pas non plus au récit. C'est pourquoi on ne parlera pas d'art contextuel : les archaïsme sont certes présents -quelques choses d'une biographie, d'un terroir, d'une inspiration-, qui ne se manifestent pas sur le mode de l'explication ou de l'éclairement. Souvent, les textes sont difficilement lisibles, que les limites des mots disparaissent dans leur inscription ton sur ton, ou que des perturbations visuelles viennent rompre la continuité de la lecture, ou que les corps de texte soient tronqués. Le sens ne se tisse pas avec l'objet -selon l'acceptation originelle du mot "con-texere"- mais si j'ose dire, "entre lui" : il se découvre dans le vide qui sépare les pieds de la tête, dans l'interstice qui libère une figure d'une autre, dans les marges d'un discours hors-champs, et pareillement dans l'écart sémantique des paradoxes et autres jeux de mots. On évoquera alors plus volontiers les intertextes du nouveau roman ou le thème de la greffe cher à Jacques Derrida : au lieu de se clore sur lui-même, le texte renvoie continuellement à un autre texte, celui notamment d'une histoire de l'art qui semble conmmencer à la renaissance, là-même où se sont nouées poésie et peinture, là aussi où se sont développés les premiers caractères d'imprimerie..."    Extrait de "Hors Contexte", texte de Cécile Fournel, catalogue Hybrid Lexis, 2015.

Embroidered Painted. In this serie, the artist questions the language and codes of 20th Century painting. The light is flush with the embroidered words, and this light modifies the readability of each word, according th the movement of viewer. The black color evoques black paintings of K. Malevith. But  especialy, the words embroidered in black on black show  what the psychoanalyst Lacan called "linguistic collisions".

 

 

             

                  Exposition personnelle, A fleur de peau, musée Géo-Charles, Echirolles, 2008 salle des Figures noires

 

           

              

SAVE, 4 toiles brodées tendues sur châssis, 103 x 103 cm, multiple 1/2, 2008

 

         

J'effroie et TERREUR, oeuvres présentées dans l'exposition J'ai mal, j'ai peur, Galerie Vivoequidem, Paris

Panique, broderies sur toile, tendue sur châssis, multiple 1/6, 2008, 60 cm x 60 cm.