Ut Pictura Poesis

La question de la Peinture est une sorte de longue réflexion, qui prolonge mes premières recherches autour de la spatialisation du texte. Revenir à la toile, par le biais d’une matière et d’une technique ancienne ( la broderie) mais mise en œuvre avec une machine très performante dotée d’un logiciel sophistiqué, m’a permis de trouver un dispositif adéquat, pour mes préoccupations liées au texte ; Texte qui trouve place dans le champ de la peinture.

Embroidered paintings. In this serie, the artist questions the language and codes of 20th century painting. The light is flush with the embroidered words, and this light modifies the readability of each word, according to the movement of the viewer.

  

Série Ut Pictura Poesis, Exposition personnelle, Galerie le 116 art, Villefranche Sur Saône, 2011

 

   A droite, série Ut pictura Poesis, à gauche ensemble de 16 céramiques, Mon corps est mon seul rempart, galerie le 116 art.

                                              

Texte de Julie Crenn / Historienne de l'Art, Critique d'art,  Commissaire d'exposition / collabore régulièrement avec la revue Art Presse, Africultures, Laura, Branded, Inferno...

Paradoxe n° 4, diptyque, broderies rouges sur toiles  tendues sur châssis, 126 cm x 60cm x 2 cm 2012,  multiple,  2/6

 

 

                  Paradoxe n°5, diptype, 123 cm x 60 cm x 2 cm, broderies sur toiles tendues sur châssis, multiple 1/6

 

 

  Paradoxe n°3,  diptyque, broderies rouges sur toiles tendues sur châssis, 123 cm x 60 cm x 2 cm, multiple, 2/6

 

Hommage à Pina Bauch, broderies sur toile tendue sur châssis, 50 cm x 50 cm, multiple, 3/6  2015,  collection musée Géo-Charles, Echirolles.